Véhicules électriques et réseau : les recommandations de la CRE

Rapport de la CRE sur "Les réseaux électriques au service des véhicules électriques" d'octobre 2018 (publié le 26 novembre 2018)

Par un rapport publié le 26 novembre 2018, la CRE a formulé différentes recommandations avec, pour objectif, de mettre les réseaux électriques au service des véhicules électriques, afin d’atteindre les objectifs ambitieux de développement fixés par les pouvoirs publics.

Ainsi au travers de ce rapport, la CRE encourage les acteurs à accélérer les expérimentations relatives à l’insertion des véhicules électriques dans les réseaux électriques et souhaite faciliter ces projets.

Elle formule ainsi plusieurs recommandations visant à faciliter et anticiper les opérations de raccordement des infrastructures de recharge de véhicules électriques (IRVE).

Pour cela la CRE :

  • demande avant tout aux gestionnaires de réseaux d’être exemplaires en matière de raccordement d’IRVE, en faisant preuve de pédagogie auprès des acteurs (copropriétés notamment) et en veillant à faciliter la mise en œuvre de tous les schémas de raccordement identifiés sans discrimination, chaque schéma répondant à un type de besoin ;
  • encourage la mise en œuvre d’expérimentations et d’actions permettant de réduire les coûts des opérations de raccordement d’IRVE pour le demandeur, sans pour autant reporter ces coûts sur la collectivité ;
  • demande à Enedis de tester dès 2019 d’autres solutions de raccordement innovantes (ORI, raccordement collectif, etc.) ;
  • recommande au législateur de créer un cadre favorable au développement des IRVE, quel que soit leur emplacement : une simplification du droit à la prise ainsi que la mise en place de mesures sécurisant l’installation de bornes de forte puissance sur les grands axes constituent aujourd’hui des priorités.

Enfin la CRE souhaite clarifier le cadre juridique dans lequel s’inscrit l’acte de recharge. Elle recommande de retenir la qualification de prestation de services.

Enfin, la CRE souhaite inciter les différents acteurs à adopter des comportements adaptés permettant aux réseaux d’absorber facilement l’appel de puissance due à la recharge des véhicules électriques, limitant ainsi les investissements inutilement coûteux pour la collectivité. Ainsi, au moment du raccordement, les gestionnaires d’infrastructures de recharge devront choisir, en concertation avec les gestionnaires de réseaux, « la localisation et la puissance de l’IRVE les plus pertinentes en fonction des besoins du porteur de projet et des caractéristiques du réseau ».

Ces recommandations de la CRE ont vocation à s’enrichir, au fur et à mesure du développement de la mobilité électrique, de l’observation des comportements et du retour d’expérience des expérimentations, qui doivent être nombreuses, l’innovation devant absolument être favorisée pour un développement réussi de la mobilité électrique.

Partagez sur ....
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin