Avis partagé de l’ADEME sur les compteurs « Linky »

Avis de l’ADEME, Les compteurs communicants pour l’électricité (Linky), 28 septembre 2018

Par un avis publié le 28 septembre 2018, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ci-après l’« ADEME ») a décidé de s’emparer du sujet du nouveau compteur d’électricité pour l’électricité (les compteurs « Linky ») en recensant ses bénéfices comme ses limites à l’égard de l’ensemble des acteurs de la distribution d’électricité (consommateurs, gestionnaires de réseau et collectivités publiques).

Dans un souci de pédagogie, l’ADEME a tout d’abord présenté le contexte et le fonctionnement des nouveaux compteurs d’électricité en cours de déploiement avant de faire état des nouvelles fonctionnalités du compteur via son écran et son espace en ligne.

Ces derniers permettraient notamment de consulter l’historique des consommations par mois, semaine et jour, de disposer d’une alerte sur un seuil de consommation défini, de comparer sa consommation à l’échelle locale avec des foyers équivalents, de vérifier la puissance souscrite et de télécharger des données de consommation.

Ces fonctionnalités devraient, selon l’ADEME, procurer de « réels bénéfices » aux consommateurs : montée des économies d’énergie et des compétences des ménages à l’égard de la maîtrise de l’énergie, ainsi que de bénéficier de tarifs plus variés.

A cela, l’ADEME ne manque pas de souligner les bénéfices attendus par le gestionnaire du réseau d’électricité (obtention de données agrégées, optimisation de la gestion du réseau et meilleure intégration des énergies renouvelables au sein du réseau, émissions de CO2 évités).

Malgré cet optimisme à l’égard des avantages à tirer du nouveau compteur et de ses fonctionnalités, l’ADEME pointe également plusieurs limites :

  • outre l’espace en ligne, si l’écran du compteur permet de visualiser directement la puissance instantanée en temps réel, le compteur serait une fois sur deux en dehors du logement et donc difficile d’accès pour l’usager ;
  • l’afficheur dit « déporté » qui, quant à lui, permet de visualiser en temps réel le niveau d’appel de puissance à l’intérieur du logement en se connectant au compteur, n’est pas mis à disposition des usagers par le gestionnaire de réseau ;
  • en tout état de cause, l’information donnée par le compteur est peu lisible pour l’usager qui se désintéresserait assez rapidement des fonctionnalités du compteur.

Par ailleurs, l’ADEME fait également remarquer que la communication de l’index de consommation n’est en réalité pas suffisante, selon elle, pour inciter au changement dans les habitudes de consommation d’électricité des ménages.

Face à ce constat, l’ADEME invite les gestionnaires de réseaux, Etat et collectivités territoriales à améliorer les dispositifs d’information et d’accompagnement dans un triple objectif d’améliorer la compréhension et l’évaluation de la consommation, de faire davantage d’économies d’énergies et de permettre aux usagers de bénéficier d’un conseil plus personnalisé.

Partagez sur ....
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin